• Langue
  •   
  •  Mon compte
  •  Liste d’envies
  •  Mon panier

News

Le Typhon | The Search

19 février 2018

Tom Curren et Mason Ho ont passé une semaine à arpenter la côte regorgeant de vagues, d’une île orageuse du Pacifique Nord. #TheSearch


Le sixième typhon de l’année semblait rempli de promesses. Comme ses cousins, les cyclones du sud et les ouragans du nord, les typhons peuvent apporter ce que la nature fait de mieux, ou de pire : de la joie pour certains et de la dévastation pour d’autres, selon votre emplacement et les désirs de dame nature.

Cela n'a jamais été aussi vrai qu’en ce jour, alors que j'étais en route pour un rendez-vous riche en vagues dans le Pacifique Nord, l'ouragan Irma détruisait les Caraïbes, fixant aussi ses trois yeux malins sur la Floride. Pendant ce temps-là, comme si la nature en furie n’était pas assez, Kim Jong-Un le despote fou, tirait des missiles comme un gamin joue avec son lance-pierres. Pourquoi les dictateurs semblent-ils si souvent être des personnages comiques, voire ridicules, et en même temps des psychopathes meurtriers ? Quelque chose dans leur attitude enfantine les rend encore plus effrayants, dans le sens où c’est plus difficile de les ramener à la raison. Nous croisons les doigts et espérons que les leaders mondiaux ne dépassent pas la ligne rouge. Les surfeurs cherchent des bombes, mais pas celles en métal.

En ce qui concerne les personnages intéressants - et raisonnables, - je n'aurais pas pu être plus heureux qu’avec les deux avec lesquels je ferai équipe. L’un d’eux est Tom Curren, que l’on ne présente plus. A plus de 50 ans, il surfe mieux que la grande majorité des surfeurs sur cette planète et franchement, il est tellement au-dessus de ses pairs et des plus anciens que c’en est déconcertant. Et je suppose que ça a toujours été comme ça. Mason Ho n’est pas à comparer avec Curren, mais il a rassemblé beaucoup de fans pour ses exploits à Pipeline, ainsi que pour ses clips vidéos ultra divertissants où on le voit balancer des airs au-dessus de têtes effrayées et faire des ollies par-dessus des rochers. Evidemment, il y a aussi ses interviews d’après série – d’hilarantes pépites d’honnêteté qui sont plus qu’un vrai bol d’air – elles sont signe d’une grande personnalité. Dans le monde d’aujourd’hui, une originalité comme celle-là n’a pas de prix. Quand on compare ça au banal « Je prends les séries une par une » que la pauvre Rosy Hodge subit habituellement, on se rend compte à quel point les choses pourraient être amusantes.

Ces îles ont une culture aussi ancienne que le monde, et une langue aussi différente de l’anglais que le désert de l’océan.

Leur façon d’écrire est aussi étrangère à nos lettres latines. Les caractères ressemblent à des hiéroglyphes, mais en version stylisée, comme des œuvres d’art abstrait. Parfois, vous pouvez presque en tirer une idée figurative et représentative, mais au moment où vous vous en approchez, ils semblent se dissoudre dans un design pur. Ils ont une beauté éthérée dont je ne sais pas si cela vient de leur nouveauté ou s'ils sont tout simplement des œuvres merveilleuses.

Pour continuer sur ce paradigme, il semble que les gens vivent, construisent et même mangent d’une façon élégante, rappelant dans un sens les Balinais qui vivent leur existence entière dans un style magnifiquement artistique. Dans les petits jardins de chaque maison, les gens ont fait pousser des arbres bizarrement tordus, limites surréalistes. Ils ont l’air contorsionnés, presque torturés – comme des vieillards courbés dans la brise. Ces arbres rappellent aussi les bonsaïs géants, bien qu’ils soient petits. Nous sommes passés devant un certain nombre quand nous roulions depuis l’aéroport pour retrouver Tom, qui était déjà sur la côte. Nos amis et surfeurs locaux – Nalu, un rider Rip Curl, et Kai – m’avaient récupéré, et ils allaient nous aider avec la langue, les différences culturelles et avec un peu de chance ils nous aideraient à trouver des vagues.

Rejoins le Team et prend part à l'aventure du #Search en cliquant ici

 

Code produit: